Evolution Coronavirus (covid 19) et conséquences pour 2020

Evolution Coronavirus (covid 19) et conséquences pour 2020

Evolution Coronavirus (covid 19) et comportements consommateurs

Dans cet article, nous analysons le développement du covid 19 et ses conséquences économiques. L’interprétation de l’auteur ne constitue pas un avis médical ou conseil financier.

Evolution coronavirus monde (covid 19)

Le coronavirus est un virus avec un taux de propagation élevé.

  • 7% des diagnostiqués coronavirus sont des cas graves ou critiques nécessitant une hospitalisation.

Pourquoi l’évolution du nombre de contaminés n’est pas un bon indicateur à suivre?

Chaque pays a une politique de test des malades et de protection de la population différents.

Différence de tests Corée du Sud et France:

La Corée du Sud à par exemple décidé de tester un maximum de personnes alors que la France a fait le choix de limiter les tests aux fortes présomptions de coronavirus. De ce fait, les chiffres de contaminés sont très différents.

La Corée du sud a diagnostiqué 2 fois plus d’infectés que la France au 16 mars 2020 alors qu’ils ont 2 fois moins de morts que la France. Le nombre de morts plus importants en France sous entend que le pays comporte plus de cas de coronavirus que la Corée du sud.

Différence de protection de la population Corée du Sud et France:

La Corée du Sud est équipée de masques, fais des tests de masse et confine les malades au plus vite.

La France a peu de masques, fais peu de tests et confine les malades et personnes avec symptômes non testés.

Pourquoi l’évolution du nombre de morts est un indicateur à suivre?

Les décisions politiques étant différentes dans chaque pays, seul les cas graves sont testés au coronavirus. On peut en déduire que l’évolution du nombre de cas graves et de décès sont des chiffres représentatifs de l’évolution du coronavirus dans un pays.

Guérir du coronavirus

Au 16 mars 2020, 175 982 patients ont été diagnostiqués au covid 19 dans le monde.

Parmi eux, 91 394 cas ouverts (actuellement malades) 84588 cas fermés (guéris ou décédés).

Cas fermés de Coronavirus

Sur le panel de 84588 cas fermés,

  • 92% des contaminés ont guéris
  • 8% des contaminés sont décédés

Les taux de mortalités sont très différents d’un pays à l’autre selon les décisions politiques de tester à plus ou moins grandes échelles les populations.

Source des chiffres: www.worldometers.info/coronavirus/

Pourquoi le virus s’est-il développé si vite en Italie?

Près de 55% des malades du coronavirus ont été hospitalisés en Italie contre beaucoup moins en France car la politique française était de confiner les gens avec symptômes chez eux (chiffre inconnu à ce jour mais nettement inférieur) au lieu de les envoyer à l’hôpital en Italie et contaminer d’autres malades déjà affaiblis.

La France a également développé la téléconsultation et le 15 pour filtrer les potentiels malades avant de les prendre en charge.

Pourquoi le virus pourrait se développer plus vite en France qu’en Italie?

Les mesures en France ont été progressives et peu respectées par la population. D’un point de vue mathématique, l’évolution du nombre de morts en France devrait dépasser celui de l’Italie.

Il serait toutefois possible d’éviter le cas Italien si des mesures fermes de confinements seraient prises en France et rapidement d’ici le 16 mars et surtout, si les français restent chez eux et ne voyagent pas pour retrouver leur famille en province. Le risque serait d’emporter le virus avec eux et d’accélérer la contamination

Pourquoi le virus pourrait entraîner une catastrophe humanitaire en Angleterre?

Les anglais ont fait le choix d’ignorer le virus est de faire comme si de rien n’était. Cependant ils savent que le virus a être meurtrier chez eux.

Ce n’est qu’une question de temps et si l’Angleterre tarde trop à confiner ses citoyens, ils seront confrontés à un désastre sanitaire avec plusieurs dizaines de milliers de morts dans les mois à venir.

Que va t’il se passer après le confinement?

Le confinement permet de lisser la courbe de contamination et d’étaler le nombres d’hospitalisés dans le temps. Les hôpitaux ont des capacités limitées, il n’est pas possible d’accueillir 1 millions de malades en même temps, il faut permettre de ralentir la propagation du virus pour pouvoir accueillir tous les patients graves qui auront besoin d’hospitalisation pour survivre.

Cela dit, 2 semaines de confinements seront très probablement insuffisants pour enrayer le virus. Il faut probablement compter environ 4 semaines.

Après le confinement, le virus commencera peu à peu à disparaître dans la population mais les décès continueront d’augmenter pendant quelques semaines. Une partie de la population sera immunisée, une autre partie de la population sera put-être vaccinée à terme.

Les masques sont-ils efficaces pour lutter contre le coronavirus?

Oui, les masques sont utiles pour les contaminés et les non contaminés:

  • les contaminés: pour ne pas contaminer d’autres personnes
  • les non contaminés: pour se protéger des personnes contaminés

Cependant le masques est efficace seulement si associé aux lavages des mains régulier.

A rappeler qu’un masque mal utilisé ne protège pas.

Comment mettre un masque chirurgical, N95 ou FFP2, FFP3?

  • Avant de mettre un masque, se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon
  • Appliquer le masque de façon à recouvrir le nez et la bouche et veillez à l’ajuster au mieux sur votre visage
  • Lorsque l’on porte un masque, éviter de le toucher; chaque fois que l’on touche un masque usagé, se laver les mains à l’aide d’une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon
  • Lorsqu’il s’humidifie, le remplacer par un nouveau masque et ne pas réutiliser des masques à usage unique
  • Pour retirer le masque: l’enlever par derrière (ne pas toucher le devant du masque); le jeter immédiatement dans une poubelle fermée; se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon

Source OMS: who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019

Rappel: un masque jetable n’est pas réutilisable ni lavable, ni même avec du savon ou gel hydralcoolique.

Quelles seront les conséquences économiques?

Pour comprendre les conséquences économiques, il faut comprendre les conséquences de l’arrêt du travail et de la production et le comportement des consommateurs en temps de crise.

Niveau économique, la vie et le travail reprendront peu à peu, mais le confinement aura laissé des traces économiques majeures au niveau mondial et il est fort probable que certains secteurs comme le tourisme et la production ne reprendront pas avant des mois fautes de matières matières et de frontières fermées.

Comment réagissent les consommateurs?

Pour comprendre une crise, il faut comprendre comment elle arrive.

En général, il s’agit d’un ralentissement fort de la demande donnant suite à un événement important avec risque systémique.

Pour le cas d’une propagation de maladie (ex:coronavirus), les confinements ont un effet extrêmement fort de stopper net la consommation et la production sans pour autant ayant eu le temps de s’organiser (ex: organisation congés scolaires d’été et roulements des équipes).

La conséquence est que chacun se précipite sur les besoins essentiels et reportent ou abandonnent leurs besoins non essentiels.

4 types de comportements:

  1. ceux qui appuient brutalement sur le frein. Ils arrêtent toutes les dépenses et investissements rapidement. Ils sont les plus impactés.
    Qui? les gens à faibles revenus et les hauts revenus si la santé est en jeu.
  2. ceux qui souffrent mais qui sont patients. Ils économisent et dépensent moins mais raisonnablement au début. si la situation se degrade durablement, ils appuient sur le frein aussi
    Qui? la majorité des gens. Ce sont des personnes résilientes et optimistes à long terme mais inquietes à court terme à maintenir leur niveau de vie.
  3. ceux qui continuent de consommer. Ils continuent de consommer mais sont légèrement attentistes. Ils se sentent en sécurité et sereins de pouvoir passer la crise et les secousses.
    Qui? les gens les plus aisés avec reserves financières. les retraités aisés, les personnes confiantes, les investisseurs qui se sont retirés avant.
  4. ceux qui vivent au jour le jour. Presque rien ne change, ils dépensent comme avant sauf s’ils perdent leur travail. ils reportent simplement leurs grosses dépensent à plus tard. Ils sont locataires.
    Qui? Ceux qui dépensent tout, qui n’ont pas d’économies par choix, les jeunes des villes, ceux qui dépensent en expériences et non en biens matériels (sauf high tech)

4 catégories de besoins:

  1. Besoins essentiels: Ils sont vitaux pour survivre et perçu comme essentiels au bien-être. (nourriture, papier toilette, médicaments, un toit pour dormir, habillement de base)
  2. Besoins importants : Ils sont nécessaires, ce sont les besoins de sécurité (sécurité de l’emploi, santé, de propriété) et besoins sociaux (amour, amitié)
  3. Besoins reportables: Les choses nécessaires ou désirés et prévues qui peuvent raisonnablement être reportées à plus tard. (shopping, travaux, vacances, déplacements)
  4. Besoins annulables: Les choses qui s’annulent sans pouvoir se reporter, dépenses facultatives, non nécessaires ou substituables (luxe, événements particuliers, repas de restaurants, services ex: nettoyage, tonte de jardin,
Besoins essentielsBesoins importantsBesoins reportablesBesoins annulables
Appuient sur le frein
Qui?
– les faibles revenus
tout le monde si santé en jeu
Achètent les moins chersLes réduisent fortement ou achètent à prix réduits ou les éliminentReportent toutes ce type de dépenses sauf urgences. Repoussent réparations, services…Suppriment les dépenses de cette catégorie
Souffrent mais patients
Qui?
– optimistes à long terme mais inquiets à court terme
Achètent leurs marques habituelles mais à prix réduitsRéduisent les quantités et fréquences d’achatsReportent la majorité des dépenses. Réparent au lieu de changer. Négocient les prixRéduisent fortement les dépenses de cette catégorie
Continuent de consommer
Qui?
– aisés avec de l’épargne
– retraités aisés
– personnes confiantes
Continuent d’acheter leurs marques habituellesSont sélectifs avant d’acheterRecherchent les bons rapport qualité-prix. Négocient les prixRéduisent un peu les dépenses de cette catégorie
Vivent au jour le jour
Qui?
– avec un travail et sans épargne par choix
– les non matérialistes
Continuent d’acheter leurs marques habituellesContinuent d’acheter leurs marques habituellesAchètent si bon deal ou reportent à plus tardRéduisent un peu les dépenses de cette catégorie

 

Vert: Changement de comportement faibleRéduisent peu les dépenses de cette catégorie
Jaune: Changement de comportement modéréRéduisent modérément les dépenses de cette catégorie
Rouge:  Changement de comportement importantRéduisent fortement ou annulent les dépenses de cette catégorie

Conclusion

L’on peut penser que les gens vont se limiter aux besoins essentiels et quelques besoins importants pendant les semaines à venir mais que tous les autres besoins non essentiels seront reportés ou annulés.

Le nombre de cas graves et de décès vont augmenter jusqu’en avril pour commencer à descendre progressivement

Contrairement à la France, beaucoup des pays affectés ne prendront pas de décisions politiques suffisantes de soutiens de l’économie, il en résultats des faillites à l’étranger qui auront des répercutions systémiques sur tous les pays du monde dont la France.

Pour toute questions et conseils, consultez votre médecin ou pharmacien.