You are currently viewing Pourquoi je ne tombe pas enceinte ?

Pourquoi je ne tombe pas enceinte ?

Donc, vous essayez de tomber enceinte depuis un certain temps, mais rien ne se passe.

Pourquoi vous ne tombez pas enceinte ? Il existe de nombreuses raisons possibles, notamment des irrégularités de l’ovulation, des problèmes structurels du système reproducteur, un faible nombre de spermatozoïdes ou un problème médical sous-jacent.

Alors que l’infertilité peut avoir des symptômes  tels que des règles irrégulières ou des crampes menstruelles sévères , la vérité est que la plupart des causes d’infertilité sont silencieuses. L’infertilité masculine a rarement des symptômes.

Voici 8 raisons possibles pour lesquelles vous n’avez pas encore conçu.

1- Ne pas essayer assez longtemps

La première chose à considérer est combien de temps avez-vous essayé. Vous aurez peut-être l’impression que vous essayez depuis toujours et peut-être que c’est le cas ! mais il est important de savoir que de nombreux couples ne concevront pas tout de suite.

Environ 80% des couples conçoivent dans les 6 mois d’essai. Environ 90 % seront enceintes dans les 12 mois d’essayer de tomber enceinte. Cela suppose que vous ayez des rapports sexuels au bon moment tous les mois.

Quand appeler un médecin

Les médecins vous recommandent de consulter au sujet de votre fertilité si:

  • Vous avez 35 ans ou plus et essayez depuis au moins 6 mois
  • Vous avez moins de 35 ans et essayez depuis au moins 1 an

Si l’un de ces cas correspond à votre situation, consultez un médecin, même si vous ne présentez aucun symptôme de problème de fertilité.

2- Pas d’ovulation

La conception humaine nécessite un ovule et du sperme. Si vous n’ovulez pas vous ne pourrez pas tomber enceinte. L’anovulation est une cause fréquente d’infertilité féminine et elle peut être déclenchée par de nombreuses conditions.

Le SOPK est une cause possible d’anovulation. D’autres causes possibles incluent un surpoids ou une insuffisance pondérale, une insuffisance ovarienne primaire, un dysfonctionnement thyroïdien, une hyperprolactinémie et un exercice excessif.

La plupart des femmes qui ont des problèmes d’ovulation ont des règles irrégulières. Cependant, des cycles menstruels réguliers ne garantissent pas que l’ovulation se produise. Si vous avez des cycles irréguliers, parlez-en à votre médecin, même si vous n’avez pas encore essayé depuis un an.

3- Le problème est avec lui et pas vous

Les femmes portent le bébé, mais les hommes doivent intervenir sinon rien ne se passera.

20 à 30% des couples infertiles sont dûs aux facteurs d’infertilité du côté de l’homme. Dans 40 % des cas, il y a des facteurs d’infertilité des deux côtés.

L’infertilité masculine a rarement des symptômes observables sans analyse du sperme, qui est un test qui mesure la santé et qualité du sperme. Lorsque vous consultez le médecin, l’homme et la femme seront tous les deux testés.

4- Infertilité liée à l’âge

Pour les femmes après 35 ans et pour les hommes après 40 ans, tomber enceinte peut prendre plus de temps. Certaines femmes supposent que si elles ont encore des règles régulières, leur fertilité est bonne, mais ce n’est pas toujours le cas.

L’âge a un impact sur la qualité des ovules ainsi que sur leur quantité. De plus, si votre partenaire est plus âgé que vous de plusieurs années, cela peut encore augmenter le risque de problèmes de fertilité après 35 ans.

5- Trompes de Fallope bloquées

La cause ovulatoire représente environ 25 % des cas d’infertilité féminine. Les 75% autres peuvent avoir des problèmes de trompes de Fallope bloquées, de problèmes structurels utérins ou d’ endométriose.

Au cas où vous ne le sauriez pas, les trompes de Fallope sont la voie entre vos ovaires et l’utérus. Les trompes de Fallope ne s’attachent pas directement aux ovaires. Le sperme doit remonter du col de l’ utérus à travers l’utérus et dans les trompes de Fallope.
Lorsqu’un ovule est libéré des ovaires, des projections ressemblant à des cheveux de la trompe de Fallope attirent l’ovule à l’intérieur. La conception a lieu à l’intérieur de la trompe de Fallope, où le sperme et l’ovule se rencontrent enfin.

Si quelque chose empêche les trompes de Fallope de fonctionner correctement ou empêchent le sperme ou l’ovule de se rencontrer, vous ne pourrez pas tomber enceinte.

Il existe de nombreuses causes possibles d’obstruction des trompes de Fallope. Alors que certaines femmes avec des trompes bouchées ressentent des douleurs pelviennes, beaucoup d’autres ne présentent aucun symptôme. Seuls les tests de fertilité peuvent déterminer si vos tubes sont ouverts. Un HSG est une radiographie spécialisée utilisée pour déterminer si vos trompes de Fallope sont ouvertes.

6- Vous souffrez d’endométriose

L’endométriose se produit lorsque le tissu semblable à l’endomètre (qui est le tissu qui tapisse l’utérus) se développe dans des endroits à l’extérieur de l’utérus. On estime que jusqu’à 50 % des femmes atteintes d’endométriose auront des difficultés à tomber enceinte.

Les symptômes les plus courants de l’endométriose comprennent des règles douloureuses et des douleurs pelviennes parfois en plus des menstruations. Cependant, toutes les femmes atteintes d’endométriose ne présentent pas ces symptômes. Certaines femmes découvrent qu’elles souffrent d’endométriose dans le cadre d’un bilan d’infertilité.

L’endométriose est souvent mal diagnostiquée ou tout simplement manquée. L’endométriose ne peut pas être diagnostiquée par un test sanguin ou une échographie. Il nécessite une chirurgie laparoscopique diagnostique. Pour cette raison, un diagnostic d’infertilité peut prendre plusieurs années.

7- Problèmes médicaux sous-jacents

Les conditions médicales sous-jacentes peuvent conduire à l’infertilité chez les hommes et les femmes. Par exemple, un déséquilibre thyroïdien ou un diabète non diagnostiqué peut entraîner l’infertilité.

Bien que ce ne soit pas bien compris, une dépression est aussi associée à l’infertilité. Certaines maladies auto-immunes, comme le lupus et les maladies sexuellement transmissibles non diagnostiquées, peuvent provoquer l’infertilité.

Il existe des médicaments prescrits qui peuvent avoir un impact sur la fertilité. Mais n’arrêtez jamais de prendre un médicament sans en parler d’abord à votre médecin.

Assurez-vous que votre médecin et celui de votre partenaire savent que vous essayez de tomber enceinte. En outre, une maladie sexuellement transmissible non diagnostiquée peut entraîner l’infertilité même si vous ne présentez aucun symptôme de maladie.

8- Infertilité inexpliquée

Entre 10 % et 30 % des couples infertiles ne savent jamais pourquoi ils ne peuvent pas tomber enceintes. Certains médecins disent que c’est un manque de bon diagnostic. Ils disent qu’il n’y a pas d’ infertilité inexpliquée mais seulement des problèmes non découverts ou non diagnostiqués.

Il n’en demeure pas moins que certains couples n’obtiennent pas de réponses. Cependant, ne pas avoir de réponses ne signifie pas que vous ne pouvez pas être traité ni enfanté. Vous pouvez toujours recevoir un traitement pour l’infertilité même si votre diagnostic est inexpliqué.

Le mot de la fin

Si vous avez des difficultés à tomber enceinte, sachez qu’il existe de l’aide. De nombreux couples reportent les tests et le traitement attendant un miracle ou pensant qu’ils devraient d’abord “essayer un peu plus longtemps”. C’est une erreur. Certaines causes d’infertilité s’aggravent avec le temps. Plus tôt vous obtenez de l’aide, plus les traitements de fertilité sont susceptibles de fonctionner pour vous.

Une autre raison pour laquelle les couples retardent parfois le test est qu’ils se sentent et semblent être en parfaite santé. Il est vrai que vous et votre partenaire pouvez n’avoir aucun signe ou symptôme d’un problème de fertilité. Vous pouvez avoir un cycle menstruel de 28 jours, mais cela ne signifie pas que vous êtes assuré de résultats rapides et fluides lorsque vous essayez de tomber enceinte, et cela ne signifie pas que vous n’avez peut-être pas de problème de fertilité.

Les raisons de l’infertilité ne sont pas toujours observables. Pour cette raison, si vous essayez de concevoir depuis 1 an (ou 6 mois si vous avez 35 ans ou plus), il vous ai conseillé de prendre conseil.

Pour toute question et conseil médical, consultez votre médecin ou pharmacien.